«Le salon SCHREINER/MENUISIER est un peu comme Noël »
Marco Zanolari, copropriétaire et directeur de Zanolari AG

OPO : Marco Zanolari, depuis quand êtes-vous actif sur le marché ?
Marco Zanolari : A l’époque, mon grandpère a quitté le Val Poschiavo pour s’installer à Bâle. Après avoir suivi un apprentissage de menuiserie spécialisé dans les sièges, mon père a fondé avec lui l’entreprise Zanolari Sitzmöbelschreinerei en 1970. Tous deux ont commencé dans un garage avant de déménager à Binningen / Bâle. Depuis 1985, nous sommes domiciliés à Bättwil.

Et depuis quand êtes-vous client d’OPO Oeschger ?
Des décennies ! Je me rappelle encore très bien des passages en Volvo de l’ancien collaborateur du service externe, Markus Kübler, qui est devenu chef des ventes. Pour le jeune homme que j’étais, son arrivée était à chaque fois une expérience : avec toutes les machines et tous les ferrements qu’il présentait dans son catalogue…

…Ce fut donc une expérience durable !
En effet. Déjà à l’époque, j’ai remarqué l’aspect partenarial de la relation entre OPO Oeschger et mon père. Les deux parties ont entretenu une relation très collégiale, sachant très bien ce dont parlait l’autre. C’est le cas jusqu’à aujourd’hui.

Dans quelle mesure ?
Nous sommes actifs dans une niche avec notre entreprise. Par conséquent un grand nombre des projets que nous réalisons sont des nouveautés. On en arrive de temps en temps à un point où l’on ne sait même plus trop quoi faire. Dans ce cas, j’appelle mon interlocuteur au sein d’OPO Oeschger, Attila Nagy, pour trouver ensemble une solution. Il est par ailleurs toujours intéressant d’avoir un second avis lorsqu’on n’est pas totalement sûr pour réaliser un projet. Je dispose du sparring partner idéal en la personne d’Attila Nagy.

Le salon SCHREINER / MENUISIER 2015 organisé par OPO Oeschger veut justement promouvoir cet échange. Serez-vous aussi présent l’an prochain à Kloten / Lausanne ?
Bien sûr ! Pour le professionnel que je suis, le salon SCHREINER / MENUISIER est un peu comme Noël : je peux m’y informer sur tous les nouveaux produits disponibles sur le marché pour les menuisiers. J’ai aussi la possibilité de nouer de nouveaux contacts. Je me suis déjà plusieurs fois retrouvé dans une situation où j’ai fini par réaliser un projet ou une autre activité avec quelqu’un que l’on m’avait présenté lors du salon. De plus, on rencontre en permanence de vieilles connaissances que l’on n’a pas vues depuis longtemps.

Préparez-vous à chaque fois quelque chose pour le salon SCHREINER / MENUISIER ?
Il est certainement intéressant de planifier un peu sa visite à une telle manifestation. En ce qui me concerne, je note deux ou trois choses que je veux voir et examiner à tout prix quand je songe par exemple à faire un certain achat. Je réfléchis souvent aux personnes que je dois impérativement rencontrer. Sans cette planification, je me perdrais dans la multitude de nouveautés et de grands classiques.

Vous employez dix personnes et vous spécialisez en construction de meubles, architecture intérieure et restaurations. Quel est votre rayon d’action ?
Il faut être particulièrement flexible quand on est actif dans une niche. Cela vaut aussi bien pour le domaine d’action que pour les délais. Je me rends même parfois à Genève ou Saint-Gall lorsque le client est prêt à payer le temps de déplacement. Dans une certaine mesure, je dirais que nous sommes actifs dans toute la Suisse.

De nos jours, les clients sontils encore prêts à payer pour un produit fabriqué par un spécialiste ?
Les gens savent ce qu’ils veulent. Ils ne sont souvent pas prêts à accepter un compromis, ce qu’ils doivent presque toujours faire lorsqu’ils achètent des produits prêts à l’emploi dans un grand magasin d’ameublement. En faisant appel aux services du menuisier, on évite les compromis pour obtenir des produits individuels entièrement personnalisés. C’est énormément apprécié. De plus en plus !

Zanolari AG
Möbelschreinerei & Innenarchitektur
Mühlemattstr. 15
4112 Bättwil
Téléphone 061 735 97 35
zanolari@zanolari-ag.ch
www.zanolari-ag.ch

Das könnte Sie auch interessieren